Actualités

Nathalie Portman a fait broder une robe avec le nom des réalisatrices  "snobées" aux Oscar

Pour la 2ème année consécutive, il n’y avait que des hommes nommés dans la catégorie « Meilleur Réalisateur » : un fait qui n’a pas échappé à Natalie Portman et qu’elle a tenu à dénoncer avec discrétion. Avec sa robe dorée et noire (signée Dior), elle porte une cape sur laquelle est brodée la liste des réalisatrices, qui auraient pu être nommées pour un Oscar. Un acte symbolique et revendicateur, qu’elle explique aux reporters sur place : “Je voulais rendre hommage aux femmes qui n’ont pas été reconnues pour leur travail incroyable cette année… de façon subtile.”

https://creapills.com/oscars-2020-natalie-portman-robe-20200212

 

Créapills / Publié le 15 février 2020

Le score environnemental  bientôt sur nos étiquettes

Cette note s’étendra de A, pour les bons élèves, jusqu’à E pour les pièces à la fabrication la plus polluante.

Elle sera calculée sur la base de neuf critères censés évaluer l’impact d’un vêtement ou d’un accessoire sur l’environnement : "Émission de gaz à effet serre, toxicité aquatique, consommation eau, épuisement de ressources minérales, impact sur les ressources énergétiques, acidité dans l’eau, pollution photochimique, eutrophisation et impact sur la biodiversité"

https://news.konbini.com/planete/le-score-environnemental-de-nos-vetements-bientot-visible-sur-leur-etiquette

 

Konbini news / Publié le 13 février 2020

Les modèles et leurs peintres

Auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux artistes, notamment sur Soutine et sur Bonnard (La Table ronde), Olivier Renault vient de publier Les Modèles et leurs peintres, dans l'intimité des ateliers (Parigramme, 160 p., 19,90 €). Il rend superbement hommage à ces femmes sublimées par les plus grands génies, et qui ont souvent joué un rôle majeur dans l'évolution de leur peinture.

https://amp-lepoint-fr.cdn.ampproject.org/c/s/amp.lepoint.fr/2361806

 

Le point / Publié le 10 février 2020

Un artiste crée des chapeaux               "chats" ou "pâtisseries "

Le designer Kent Hat a vite identifié une clientèle japonaise, qui souhaite ajouter une touche de créativité à ses tenues du quotidien. Le chapeau est donc ce petit détail qui fait toute la différence, pour un style 100% original. Le plus gros succès dans la collection du chapelier ? Le chapeau en feutrine “Oyasumi Nyanko Hat”, autrement dit “Bonne nuit Chaton”, qui représente un adorable félin en pleine sieste.

Pour les plus gourmands, Kent propose également une collection de couvre-chefs dédiée aux gâteaux et à la boulangerie.Enfin, malheureusement, ces adorables créations ne sont disponibles qu’au Japon, ou sur le site officiel de Kent Hat. Comptez tout de même 169 euros, à peu près, pour le Chapeau Chat. Pour suivre les nouvelles idées du chapelier, rendez-vous sur son compte Instagram

 

Creapills / Publié le 10 février 2020

Fer à repasser en bambou

Le designer indien Saksham Mahajan vient de dévoiler une version alternative du traditionnel fer à repasser, conçu en bambou. Un produit durable qui est le résultat d’une longue recherche. Le projet du designer a commencé sous forme de challenge : le but, explorer le bambou et son potentiel au maximum. Oui, car le bambou est avant tout très résistant et facile à produire. D’ailleurs, il est largement utilisé en Asie pour construire des maisons. Alors, pourquoi ne pas s’en servir afin de créer une gamme d’objets d’électroménager ?

C’est ainsi que l’idée de son Bamboo Iron Box est née. Le projet a ensuite été sélectionné comme l’un des lauréats du Green Concept Award 2019. Comme on peut le constater, l’objet est entièrement constitué de bambou, à part bien évidemment pour la partie en fer qui chauffe et rentre en contact avec le tissu. Bien sûr, le projet n’est encore qu’à l’état de prototype, mais le designer travaille dur afin de rendre son concept réalisable. On espère que le fer à repasser en bambou se concrétisera dans les années à venir, avant de se démocratiser chez nous. Affaire à suivre, donc.

 

Créapills /Publié le 10 février 2020

Décès de Robert Conrad

Conrad Robert Falk, dit Robert Conrad, est  un acteur, cascadeur et chanteur américain né le 1er mars 1935 à Chicago1 et mort le 8 février 2020 à Malibu en Californie.

 

Il est principalement connu pour ses rôles de James T. West dans la série télévisée Les Mystères de l'Ouest (The Wild Wild West) de 1965 à 1969, et du major Greg « Pappy » Boyington dans la série Les Têtes brûlées (Baa Baa Black Sheep) de 1976 à 1978.

 

Publié le 10 février 2020

Décès de Kirk Douglas

Né en 1916 à Amsterdam, une petite ville dans l’État de New York, Kirk Douglas, Issur Danielovitch Demsky de son vrai nom, a gravi les échelons de la gloire, d’une enfance misérable à la reconnaissance éternelle du monde du cinéma. Il doit son premier succès sur grand écran à des gants de boxe. Dans « Le champion », sorti en 1949, l’acteur incarne Midge Kelly, un sportif sans scrupules prêt à écraser tous ceux qui entravent sa route vers la consécration. À partir de là, Hollywood lui ouvre les portes d’une carrière de près de cent films, qui durera presque 60 ans.

Parmi ses plus grands succès, les classiques « Les ensorcelés » (1952) et « 20 000 lieues sous les mers » (1954). Avec le réalisateur tout aussi légendaire, Stanley Kubrick, Kirk Douglas tourne deux films aux triomphes internationaux. « Les sentiers de la gloire », en 1957, et « Spartacus », en 1960, un rôle iconique qui l’érige en véritable vedette mondiale.

Si sa carrière est ornée de plusieurs distinctions académiques, Kirk Douglas n’a jamais remporté d’Oscar. Néanmoins, en 1980, l’acteur a reçu un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière et, quelques années plus tard, en 1996, un Oscar d’honneur, pour célébrer « 50 ans de force créative et morale dans la communauté cinématographique ».

 

6 fevrier 2019

La première femme cinéaste au monde, Alice Guy,  à l'honneur dans une série

 Le réalisateur français Jean-Jacques Annaud, qui a tourné la série La vérité sur l’affaire Harry Quebert en 2018, travaille sur une nouvelle production centrée sur la réalisatrice française Alice Guy, considérée comme une pionnière du cinéma.

La série sera adaptée du livre d’Emmanuelle Gaume, Alice Guy, qui raconte l’histoire de celle qui est considérée comme la première femme dans le monde à avoir réalisé, entre 1896 et 1906, des films, alors que les hommes dominaient l’univers cinématographique.

La distribution de la série sera internationale, mais aucun nom n’a encore été révélé, et sa date de sortie reste inconnue.

Grand-mère a vu naître le cinéma. Elle a vu l’image s’animer, raconte sa petite-fille Adrienne Blaché-Channing dans le documentaire Le jardin oublié : la vie et l’œuvre d’Alice Guy-Blaché, réalisé en 1995 par la Québécoise Marquise Lepage.

Sortir de l'oubli une pionnière du cinéma

Alice Guy est née en 1873 en France et elle est morte en 1968, à l’âge de 94 ans, dans le New Jersey, aux États-Unis.

C’est l’histoire de la vie incroyable d’une jeune femme extraordinaire, si vite célébrée et si vite oubliée, qui se trouve être la première cinéaste du monde… 

 

Art , radio Canada

Publié le 5 février 2020

Qui a des maillots de bain anciens à prêter pour une exposition ?

 

Le Département collecte des maillots de bain de femmes. Le but : retracer l’évolution des droits des femmes à travers le prisme du costume de bain. Expo à Préfailles 8 et 9 mars.

https://actu.fr/pays-de-la-loire/prefailles_44136/qui-maillots-bain-anciens-preter-une-exposition-prefailles_31203863.html

 

publié le 5 février 2020

Nominations César 2020

La cérémonie se tiendra le 28 février, salle Pleyel, à Paris. Découvrez la liste des nommés pour les César 2020, dont l'édition sera présidée par l'actrice Sandrine Kiberlain.

 

MEILLEUR FILM

«La Belle Epoque», de Nicolas Bedos

«Grâce à Dieu», de François Ozon

«Hors Normes», d'Olivier Nakache et Eric Toledano

«J’Accuse», de Roman Polanski

«Les Misérables», de Ladj Ly

«Portrait de la jeune fille en feu», de Céline Sciamma

«Roubaix, une lumière», d'Arnaud Desplechin

 

 

MEILLEUR RÉALISATEUR

Nicolas Bedos pour «La Belle Epoque»

François Ozon pour «Grâce à Dieu»

Eric Toledano et Olivier Nakache pour «Hors Normes»

Roman Polanski pour «J’Accuse»

Ladj Ly pour «Les Misérables»

Céline Sciamma pour «Portrait de la jeune fille en feu»

Arnaud Desplechin pour «Roubaix une lumière»

 

MEILLEURE ACTRICE

Anaïs Demoustier dans «Alice et le maire»

Eva Green dans «Proxima»

Adele Haenel dans «Portrait de la jeune fille en feu»

Noémie Merlant dans «Portrait de la jeune fille en feu»

Doria Tillier dans «La Belle Epoque»

Karin Viard dans «Chanson douce»

 

MEILLEUR ACTEUR

Daniel Auteuil dans «La Belle Epoque»

Damien Bonnard dans «Les Misérables»

Vincent Cassel dans «Hors Normes»

Jean Dujardin dans «J’Accuse»

Reda Kateb dans «Hors Normes»

Melvil Poupaud dans «Grâce à Dieu»

Roschdy Zem dans «Roubaix, une lumière»

 

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE

Fanny Ardant dans «La Belle époque»

Josiane Balasko dans «Grâce à Dieu»

Laure Calamy dans «Seules les Bêtes»

Sara Forestier dans «Roubaix, une lumière»

Hélène Vincent dans «Hors Normes»

 

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE

Swann Arlaud dans «Grâce à Dieu»

Grégory Gadebois dans «J’Accuse»

Louis Garrel dans «J’Accuse»

Benjamin Lavernhe dans «Mon Inconnue»

Denis Menochet dans «Grâce à Dieu»

 

MEILLEUR ESPOIR FÉMININ

Louana Bajrami dans «Portrait de la jeune fille en feu»

Céleste Brunnquell dans «Les Eblouis»

Lina Koudry dans «Papicha»

Nina Meurisse dans «Camille»

Mama Sané dans «Atlantique»

 

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN

Anthony Bajon dans «Au nom de la Terre»

Benjamin Lesieur dans «Hors Normes»

Alexis Manenti dans «Les Misérables»

Liam Pierron dans «La Vie Scolaire»

Djebril Zonga dans «Les Misérables»

 

MEILLEUR SCÉNARIO ORIGINAL

«La Belle époque», de Nicolas Bedos

«Grâce à Dieu», de François Ozon

«Hors Normes», d'Olivier Nakache et Éric Toledano

«Les Misérables», de Ladj Ly

«Portrait de la jeune fille en feu», de Céline Sciamma

 

MEILLEURE ADAPTATION

Costa Gavras pour «Adults in the room»

Roman Polanski pour «J’Accuse»

Jérémy Clapin et Guillaume Laurent pour «J’ai perdu mon corps»

Arnaud Desplechin et Léa Mysius pour «Roubaix une lumière»

Dominique Moll et Gilles Marchand pour «Seules les bêtes»

 

MEILLEURS DÉCORS

«La Belle époque»

«Le Chant du Loup»

«Edmond»

«J’Accuse»

«Portrait de la jeune fille en feu»

 

MEILLEURS COSTUMES

«La Belle époque»

«Edmond»

«J’Accuse»

«Jeanne»

«Portrait de la jeune fille en feu»

 

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE

«La Belle époque»

«J’accuse»

«Les Misérables»

«Portrait de la jeune fille en feu»

«Roubaix, une lumière»

 

MEILLEUR MONTAGE

«La Belle époque»

«Grâce à Dieu»

«Hors Normes»

«J’Accuse»

«Les Misérables»

 

MEILLEUR SON

«La Belle époque»

«Le Chant du Loup»

«J’Accuse»

«Les Misérables»

«Portrait de la jeune fille en feu»

 

MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE

«Atlantique»

«J’Accuse»

«J’ai perdu mon corps»

«Les Misérables»

«Roubaix une lumière»

 

MEILLEUR PREMIER FILM

«Atlantique», de Mati Diop

«Au nom de la Terre», d’Edouard Bergeon

«Le chant du loup», d’Antonin Baudry

«Les Misérables», de Ladj Ly

«Papicha», de Mounia Meddour

 

MEILLEUR FILM D'ANIMATION

«La fameuse invasion des ours en Sicile»

«Les hirondelles de Kaboul»

«J’ai perdu mon corps»

 

MEILLEUR COURT MÉTRAGE D'ANIMATION

«Ce magnifique gâteau»

«Je sors acheter des cigarettes»

«Naked soul»

«La nuit des sacs plastiques»

 

MEILLEUR FILM DOCUMENTAIRE

«68, mon père et les clous»

«La cordillère des songes»

«Lourdes»

«M»

«Wonderboy: Olivier Rousteing né sous X»

 

MEILLEUR FILM ÉTRANGER

«Douleur et Gloire», de Pedro Almodóvar

«Le Jeune Ahmed», de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne

«Joker», de Todd Phillips

«Lola vers la mer», de Laurent Micheli

«Once Upon a Time... in Hollywood», de Quentin Tarantino

«Parasite», de Bon Joon-Ho

«Le Traître», de Marco Bellocchio

 

CÉSAR DU PUBLIC

«Nous finirons ensemble», de Guillaume Canet

«Hors normes», d'Eric Toledano et Olivier Nakache

«Au nom de la Terre», d'Edouard Bergeon

«Les Misérables», de Ladj Ly

«Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon dieu ?», de Philippe Chauveron

Palmarès Oscars 2020

Meilleur film

Parasite

 

Meilleur réalisateur

Bong Joon-Ho (Parasite)

 

Meilleur acteur

Joaquin Phoenix (Joker)

 

Meilleure actrice

Renée Zellweger (Judy)

 

Meilleur second rôle masculin

Brad Pitt (Once Upon A Time In Hollywood)

 

Meilleur second rôle féminin

Laura Dern (Marriage Story)

 

Meilleure photographie

1917

 

Meilleur film étranger

Parasite

 

Meilleur film d'animation

Toy Story 4

 

Meilleur scénario original 

Parasite

 

Meilleur scénario adapté

Jojo Rabbit

 

Meilleurs Costumes

Jacqueline Durran pour “Les Filles du Docteur March”

 

Meilleurs Décors

Barbara Ling et Nancy Haigh pour “Once Upon a Time... in Hollywood”

A quoi ressembleraient les personnalités historiques aujourd’hui

Le concept peut surprendre, mais le résultat est vraiment réussi. Cette passionnée d’Histoire, diplômée en design graphique, a eu l’idée de transformer les visages des personnalités historiques afin de les “moderniser”. Le but ? Tout simplement de se rendre compte à quoi ressemblaient vraiment les personnalités de l’époque, si elles vivaient de nos jours. Une idée amusante, qui fait fureur sur Instagram.

Becca Saladin a toujours été fascinée par l’archéologie et l’Histoire. Même si celle-ci s’est ensuite tournée vers des études de graphisme, elle n’en délaisse pas pour autant sa passion. Elle a donc utilisé ses nouvelles compétences afin de les mettre à profit : pourquoi ne pas (re)faire découvrir les personnages historiques via Instagram, en les imaginant en version moderne ? La jeune créative a donc créé son compte Instagram en février 2019 : un challenge personnel qui la pousse aussi à s’améliorer sur les logiciels de retouche photo professionnels. Pourtant, même avec ses nombreux portraits, elle ne s’attendait pas à un tel succès. En effet, en moins d’un an Becca cumule déjà plus de 30 000 abonnés.

https://creapills.com/royalty-now-becca-saladin-histoire-photoshop-20200127

 

 Créapil / Publié le 30 janvier  2020

Mary Beale : première femme artiste professionnelle d’Angleterre

Une certitude : Mary Beale (1633-1699) était en avance sur son temps. À la fois peintre de renom et écrivaine, elle a procuré à sa famille l’unique source de revenus grâce à son activité professionnelle. 

https://www.artistikrezo.com/art/mary-beale-premiere-femme-artiste-professionnelle-dangleterre.html

 

Aritistik Rezo / Publié le 21 janvier 2020

Clap de fin pour Jean Paul Gaultier

Le célèbre couturier français de 67 ans présentera son ultime défilé haute couture mercredi au Théâtre du Châtelet, à Paris, et annonce se lancer dans un « nouveau projet » avec sa maison.

 

https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2020/01/18/clap-de-fin-pour-jean-paul-gaultier-qui-annonce-son-dernier-defile_6026378_4497319.html

 

Le monde 

Publié le 18 janvier 2020

Armani et le cinéma

interview par  Sophie Fontanel pour Télé Obs le 17 Janvier 2020

https://www.nouvelobs.com/mode/20200116.OBS23553/exclusif-14-mails-de-giorgio-armani.html#modal-msg

Expos, Ventes, Festivals ici et ailleurs

 

Cliquez sur chaque image,  titre en orange  pour voir en détail mon Actualité; les Expos, Ventes, Festivals ou sur les onglets sur la gauche de la page.